Plus que jamais, nous avons besoin de la participation de toutes les personnes qualifiées pour aider les Canadiens à recevoir les soins de santé mentale dont ils ont besoin à la suite de la perturbation sans précédent que COVID-19 a causée dans la vie quotidienne. La Commission de la santé mentale du Canada fait référence à une pandémie d'écho d'impacts sur la santé mentale à la suite de COVID-19 - un problème sociétal critique pour lequel les ergothérapeutes sont un élément essentiel de la solution.

Malheureusement, la plupart des Canadiens n'ont pas accès aux services d'ergothérapie, car l'ergothérapie n'est pas couverte par la plupart des régimes de soins de santé publics et privés. Les ergos doivent agir maintenant pour informer les décideurs que les ergothérapeutes sont essentiels aux soins de santé mentale au Canada.

Envoyez cette lettre à votre employeur/syndicat/compagnie d'assurance pour leur demander d’inclure l'ergothérapie dans votre régime d’assurance maladie






 

Téléchargez et partagez ces études de cas sur COVID-19 et la santé mentale

L’isolement social La perturbation de la famille Le retour au travail


Les ergothérapeutes jouent un rôle crucial pour aborder les problèmes de santé mentale, ils ont des compétences et des connaissances approfondies particulièrement pertinentes et nécessaires pour aider les Canadiens avec les séquelles de cette pandémie pendant la crise et par après. Les ergothérapeutes sont prêts à prendre des mesures pour surmonter la perturbation apportée à la vie quotidienne et au bien-être émotionnel par COVID-19. L'ergothérapie est abordable et efficace et doit être incluse et financée alors que le Canada entame son long rétablissement.

Nous sommes tous concernés. Les ergothérapeutes sont essentiels à la santé mentale..















Depuis la mort de Frank l'année dernière, Barbara a réussi à rester chez elle malgré une santé de plus en plus fragile, quelques chutes, le régime classique de tranches de pain grillées et de thé et un cercle social décroissant. La pandémie et le confinement de la cohorte d’individus à haut risque tels qu’elle ont rendu son monde très petit. Elle était déjà en deuil de la perte de son partenaire, mais maintenant son sentiment de perte est devenu écrasant. Elle ne peut pas voir ses enfants et petits-enfants qui vivent hors de la ville, elle n'a pas ou n'utilise pas d'ordinateur, et elle n’a plus accès à ses rencontres sociales habituelles au magasin et à l'église. Elle se sent presque toujours triste et alors que penser à la réouverture de la société après la pandémie devrait l’encourager, elle se sent plutôt effrayée et s’inquiète de savoir si elle peut aller de l’avant indépendamment. Barbara a besoin d'un ergothérapeute.

Le dépression et l'anxiété peuvent devenir incontrôlables pendant une crise, surtout en l'absence de soutien émotionnel et de contact social. Un profond sentiment d’isolement peut étouffer la volonté d’un individu de prendre leur propre vie en charge… et priver une personne âgée de bonheur dans ses dernières années. Voici ce que peut faire un ergothérapeute pour Barbara :

  • Élaborer une nouvelle routine qui se concentre sur ce que Barbara PEUT faire au lieu de ce qu'elle NE PEUT PAS faire par elle-même… favoriser un regain de confiance en décomposant les activités en étapes gérables.
  • Identifier et trouver des solutions pour réduire les écarts entre ce que Barbara peut faire et ce qu'elle veut faire, comme trouver des opportunités de socialisation qui sont sécuritaires et réalisables dans sa communauté.
  • Se référer à d'autres membres de l'équipe tel qu’un physiothérapeute pour aider à améliorer la mobilité de Barbara et une diététicienne pour lui fournir une éducation sur une alimentation saine. Travailler avec Barbara pour surmonter tout obstacle à l'adoption de ces nouvelles recommandations.
  • Modifier la maison de Barbara de manière efficace et à un prix abordable pour égayer son espace, lui permettre de se préparer de la nourriture, déplacer ou retirer des articles qui pourraient provoquer une chute et recommander des aides à la mobilité ou autres équipements si nécessaire.

    Télécharger l’étude de cas sur l’isolement social  



Tommy 
regrette l’absence de ses séances en classe avec l'ergothérapeute Tanya. Tanya travaille régulièrement avec Tommy depuis deux ans et l’a aidé à établir une routine qui prend en charge ses besoins particuliers liés au trouble du spectre de l’autisme. Âgé de dix ans, Tommy a pu rester intégré dans un environnement de classe avec ses pairs, et sa famille a pu apprendre certaines des stratégies pour l'aider à mieux se débrouiller à la maison. Puisque la pandémie a provoqué la fermeture des écoles pour le reste de l’année scolaire, les services de Tanya ont été coupés. Tommy s’ennuie d’elle, se sentant victimisé et anxieux sans ses conseils habituels. Il agit terriblement, devenant frustré par de simples tâches à la maison. Il est incapable de contrôler ses émotions et ne peut pas respecter des barrières telle qu’une porte fermée qui permet à ses parents de travailler de la maison. Il a perturbé l’horaire de toute la famille, laissant ses parents et ses soeurs et frères cadets dans un état de bouleversement et d'insomnie qui affecte le bien-être de chacun. Avec des mois devant eux avant la rentrée scolaire et avant que les services de thérapie deviennent accessibles à nouveau, les parents de Tommy savent de quoi ils ont besoin. Tommy et sa famille ont besoin d'un ergothérapeute.

La perturbation affecte tous les membres d'une famille. Ces derniers sont aggravés par la proximité, l'accès limité aux activités et l'énergie supplémentaire nécessaires pour soutenir un membre de la famille ayant des besoins intenses. Voici ce que peut faire un ergothérapeute pour Tommy et sa famille :
  • Rencontrer les parents de Tommy seul à seul pour les aider à comprendre ce que son comportement signifie, fournir une éducation sur le concept du stress et identifier des façons par lesquelles Tommy (et d'autres membres de la famille) peuvent se libérer de leur frustration de manière appropriée et spécifique à leur culture familiale et à leur espace physique.
  • Déterminer la capacité du parent à apprendre et à mettre en oeuvre des stratégies cognitives pour eux et pour Tommy, y compris : faire correspondre la réaction au problème, créer une carte visuelle de l'impact des actions de Tommy sur les autres et de l’impact de ce qu'il fait sur les sentiments des autres.
  • Aider Tommy et ses parents à établir une routine quotidienne ferme et prévisible, y compris élaborer des règles pour assurer qu’il respecte ce que font ses parents lorsque la porte est fermée.
  • Encourager une routine à l’heure de se coucher pour améliorer le sommeil de Tommy qui ne comprend aucun temps d'écran une heure et demie avant qu’il se couche et des réconforts tels qu’une couverture lestée, de la musique apaisante ou du bruit blanc et des animaux de peluche.
  • Travailler avec Tommy et ses parents pour mettre en place des activités et un horaire visuel pour Tommy pour les moments où ses parents ne sont pas disponibles pour être avec lui.
  • Encourager les parents de Tommy à prendre des photos de lui en train de faire ce qui est attendu de lui et s’en servir pour créer un livre ou un scénario social qui offre du réconfort et habilite Tommy à comprendre les attentes qu'ils ont de lui dans l'environnement familial.
  • Et finalement, mettre en place un espace de travail spécialement désigné pour Tommy avec un siège flexible qui le soutient pour faire ses travaux scolaires (p. ex., un siège cunéiforme ou un ballon chaise et de la place pour se tenir debout ou allongé sur son ventre pour ne pas toujours être en position assise)

    Télécharger l’étude de cas sur la perturbation de la famille



Randy
 
et son personnel travaillent à distance depuis près de trois mois et le fait qu’ils aient annoncé que le bureau rouvrira le remplit d'effroi. Il n’arrête pas d’écouter les nouvelles quotidiennes (il en a visionné des heures), sort à peine à l'extérieur, mange trop, travaille jusqu’au milieu de la nuit et ne dort pas. Les somnifères et l’alcool ont été ses solutions de prédilection et il a développé une telle anxiété sociale que penser à être de retour au travail en position d'autorité dans un milieu structuré le rend physiquement malade. En plus du fait que son monde se déstabilise complètement, Randy n’est plus certain de qui il est vraiment, ni de quoi se compose son monde. Il a peur et se sent examiné, jugé, et victimisé. Randy a besoin d'un ergothérapeute.

Sarah fait partie d'une équipe de création publicitaire qui travaille à distance depuis près de trois mois et le fait qu’ils aient annoncé que ce sera désormais son environnement de travail permanent l’attriste profondément. Sarah a récemment obtenu son diplôme, est ambitieuse et avait des plans pour avancer rapidement dans son organisation et, un jour, ouvrir sa proprepetite agence. Maintenant, elle sent que ses espoirs et ses rêves ne se r aliseront jamais – elle ne pense pas qu’elle se présente bien dans les réunions en ligne, elle a de la difficulté à interpréter ce que ses clients lui demandent, elle sent que son travail est dépurvu d’expression sans le coup de pied créatif qu'elle obtient d'un espace de travail collaboratif. Les inquiétudes que Sarah éprouve au travail s’étendent dans toute sa vie - elle n'est pas dans une relation et sent qu'elle ne rencontrera personne maintenant, elle s’est fixé des attentes pour elle-même et pour sa carrière qu'elle a partagé avec sa famille et ses amis et ressent maintenant un profond sentiment d'échec. Elle veut devenir invisible. Elle n’allume plus la vidéo pendant les réunions, elle est en retard avec ses projets, et elle s'est retirée dans la solitude et la dépression. Sarah a besoin d'un ergothéraeute.

Amir travaillait comme barman au Stu’s Pub qui a fermé ses portes au début de la pandémie et a malheureusement décidé de ne pas rouvrir. Amir est arrivé au Canada relativement récemment et considérait le travail de barman comme une voie à suivre qui ne nécessitait pas une éducation ou des compétences linguistiques parfaites - juste l'honnêteté, la loyauté, le travail acharné et une personnalité extravertie. Il a une jeune famille et bien qu'ils reçoivent des secours du gouvernement, le stress de ne pas savoir comment soutenir sa famille à long terme et les limitations du marché du travail pour quelqu'un avec ses compétences le rendent anxieux, retiré et souvent en colère contre ceux qui l'entourent. Avec ses enfants qui ne sont pas à l’école et qui courent partout dans l'appartement, avec peu de liens sociaux avec quiconque au Canada, et avec le fait que l'argent est une préoccupation constante, Amir sent que ses rêves de venir au Canada ont été détruits et le stress qui en résulte l'amène à un point de rupture. Amir a besoin d'un ergothérapeute.

L'anxiété, la dépression et le stress. 

Trois conditions qui peuvent provenir de plusieurs sources, être déclenchées par une crise, affectant les vies individuelles de diverses manières - peut-être pour la première fois - et ayant des résultats déchirants. Voici ce qu’un ergothérapeute, peut faire pour Randy, Sarah et Amir :

  • Discuter de et établir une liste des activités qu’ils doivent et veulent faire tous les jours et qui sont importantes pour eux. Cela pourrait inclure des aspects de leur moi physique, émotionnel et spirituel.
  • Les aider à identifier leurs forces personnelles et les ressources et soutiens sociaux dans leur vie sur lesquelles ils peuvent puiser.
  • Les aider à trouver des activités qui leur donnent un sentiment de joie et de sens (par exemple, des promenades quotidiennes, de la médiation ou de la pleine conscience, du yoga).
  • Fixer un ou deux objectifs à court terme - quelque chose de réalisable qui donnerait un sentiment d'espoir, de progrès et de succès.
  • Définir une routine - soit se reconnecter à ce qui a fonctionné auparavant, soit développer quelque chose de nouveau qui pourrait ressembler à une nouvelle normalité. Élargir cela pour inclure la famille si nécessaire.
  • Enseigner et pratiquer des stratégies d'adaptation saines et des compétences telles que des exercices de conscience de l’ici-maintenant/de respiration ou de l’affirmation de soi.
  • Configurer l'environnement physique pour prendre en charge la routine (par exemple, un système de rappel, un environnement de travail organisé et le positionnement ergonomique approprié du poste de travail).
  • Mettre en évidence les progrès et célébrer les étapes, tout en travaillant vers un objectif à long terme.

    Télécharger l’étude de cas sur le retour au travail 

Nous sommes tous concernés. Les ergothérapeutes sont essentiels à la santé mentale.

Avis de droit d'auteur 2016 Association canadienne des ergothérapeutes
powered by in1touch
100-34 Colonnade Road
Ottawa, ON K2E 7J6 Canada